Easy-Micro


TECHNIQUE Technique
Haut Débit

Les techniques pour ce connecter au réseau

Quoi de neuf?
Depuis quelques mois, les fournisseurs proposent surtout des évolutions sur leurs box. Ces modems évolués qui permettent d'accéder, en plus d'Internet, aux services de téléphonie et de télévision par le biais d'un décodeur.
Alice, Darty, Free, Numericable et Orange proposent tous un nouveau modéle.
Le Wi-Fi - parfois en très haut débit - ainsi que le service routeur (plusieurs connexions possible) sont désormais de série sur tous les modèles. Bref, que du bonheur. Sauf que ces merveilles ne sont livrées en priorité qu'à tous nouvel abonné. Pour les autres : il faut payer! Et cher! Super non? Les nouveaux ont tous les avantages gratuit et les anciens doivent payer?! De là à ce désabonner pour bénéficier de la gratuitée des nouvelles box, il n'y a qu'un pas!


Routeur LinkSys 1 - ADSL et CÂBLE
L'ADSL (Asymetric Digital Subscriber Line, soit "ligne numérique asynchrone pour abonné") est une technologie de connexion qui repose sur l'emploi des lignes téléphoniques standard et qui permet une connexion très rapide à Internet. Il s'agit d'un petit boitier (le modem ADSL) qui permet de relier votre ordinateur à votre prise téléphonique. FreeBox ADSL Le modem ADSL, transmet les informations à des fréquences élevées, différentes de celles qu'emploie le téléphone. La ligne reste donc disponible pendant la connexion. Pour ce type d'accés, il faut obligatoirement posséder une ligne de téléphone fixe (donc un abonnement à France Télécom).

Ci-contre, la parfaite panoplie du surfeur haut débit:
le modem ADSL (ici la FreeBox de Free) avec le téléphone RTC et l'indispensable ordinateur.

La plupart des FAI proposent aujourd'hui un seul branchement pour l'Internet haut débit, le téléphone et un bouquet télé. C'est ce que l'on appel les offres "triple play" qui sont proposées avec un modem de type "Box" comme la Livebox d'Orange, la Freebox de Free, la Neufbox de NeufTelecom et la AliceBox d'Alice (de Telecom Italia avec son incontournable icône Vanessa Hessler).

Cette technologie est en concurence directe avec les offres des câbles opérateurs qui proposent dans certaines grandes villes une connexion à Internet haut débit via le cable utilisé jusqu'ici pour la réception TV.

Mais pour profiter du haut débit ou du très haut débit, il ne suffit pas de souscrire un abonnement. Il faut aussi y avoir accés!

Pour plus d'infos, renseignez-vous sur www.hautdebit.gouv.fr. Si ce n'est pas votre cas, il ne reste plus que deux solutions pour avoir accés au haut débit : le Satellite ou le CPL.

Contrats: Attention aux abus! Pour la plupart des Fournisseurs d'Accés Internet (FAI), le contrat est signé pour une durée de un an. Quoi qu'il arrive vous devrez supporter des pénalités de départ assez dissuasives avant la fin de la première année. De plus, certain FAI facturent systématiquement au moment de la résiliation les frais d'activation de la ligne ADSL (peut aller jusqu'a 99€).
Vérifiez aussi qui est le véritable propriétaire du modem: l'argument modem "offert" ou "gratuit" masque des réalités contractuelles variables. Soit le modem est effectivement offert si l'on s'engage pour un an, soit c'est un prêt gratuit pendant un an (le matèriel devra donc être restitué au FAI par vos soins).

Ne vous laissez pas enivrer non plus par les débits promis par le FAI. Dans la quasi-totalité des cas, vous n'atteindrez jamais ces vitesses. Les forfaits font référence à un débit ATM - le mode de transmission de l'opérateur - qui vous assure, au mieux un débit IP réel nettement inférieur. Le débit maximum réel ne sera atteint que dans des conditions idéales: si vous vivez à proximité du central téléphonique, avec une qualité de ligne parfaite. Pour tester votre connexion, rendez-vous sur www.60millions-mag.com

2 - Dégroupage
Cette technique permet aux concurrents de France Télécom de prendre en charge le trafic Internet dés le central téléphonique.

répartiteur téléphonique
Un répartiteur téléphonique
Le fil du téléphone qui arrive de chez vous est débranché des routeurs de France Télécom, puis rebranché sur les armoires du nouvel opérateur (Free, NeufTélécom, Cegetel...). En d'autres termes, c'est la location de la boucle locale - qui appartient à France Télécom - par d'autres opérateurs.
La boucle locale représente les dernières centaines de mètres de fil qui relient votre foyer au répartiteur France Télécom.

Le dégroupage se limite aujourd'hui aux zones les plus peuplées. Seuls les habitants des grandes villes ont donc accés à ce type de formules. Mais attention; vous pouvez tout à fait être dans une zone couverte par l'ADSL, mais pas encore dégroupée.

La finde Club Internet Avantages: Bénéficier de prix (le très haut débit au prix du haut débit!) et de services différents, comme NeufTélécom avec son forfait "Tout9" et la Neufbox ou Free avec la Freebox, qui permettent de téléphoner moins cher - voir gratuitement - et la reception de chaine de TV (80 chaînes chez Free!) ou la vidéo à la demande (VOD) via l'ADSL.... comme Maligne TV de France Telecom.

Le dégroupage total que vous propose les fournisseurs afin d'obtenir du très très haut débit (plus la téléphonie sur IP et la TV via l'ADSL...) est tous simplement la résiliation de votre abonement chez France Télécom pour vous abonner à votre seul fournisseur, qui devient votre opérateur téléphonique. Le cable du téléphone installé jusqu'a chez vous deviens la propriété de votre nouvel opérateur qui remplace France Télécom. Toutes ces offres sont fonction du débit réél de votre connexion car le débit fourni dépend de la distance de votre foyer au répartiteur France Télécom (local technique téléphonique). La FreeBox par exemple, n'est donc pas accessible systématiquement avec une ligne dégroupée. http://adsl.free.fr/degroup/. On trouvera de nombreuses informations sur le dégroupage en consultant le site de l'ART (Autorité de Régulation des Télécommunications).

Légende : Club Internet est définitivement fermé par SFR le 10 mars 2009 après son rachat par Neuf Télécom en 2007, qui avait racheté Cegetel en mai de la même année mais qui c'est fait rachetée par SFR en avril 2008. "Il ne peut en rester qu'un" :-)
VDSL : Internet encore plus vite La toute dernière variante du Digital Subscriber Line (Ligne numérique d'abonné) actuellement en test sur l'exagone par France Télécom nous fait miroiter le très très haut débit de demain.

Explication : Le débit qu'un internaute peut recevoir dépend de la distance qui le sépare du répartiteur téléphonique. Au-delà de 5 kilomètres, le haut débit n'est plus possible. Avec le VDSL (Very hight rate DSL), l'idée est de diminuer la distance entre la source et l'utilisateur grâce aux fibres optique. La portée du VDSL permet de très longues distances avec un débit théorique descendant de 52 Mbits/s. De plus, le VDSL permet des flux symétriques, c'est-à-dire des débits ascendant et descendant équivalents (à plus ou moins 10 Mbits/s). Les gros téléchargeurs peuvent se frotter les mains! Il ne reste plus qu'a équiper tous les sous-répartiteurs d'un filtre VDSL. Seul problème, il y a 120 000 sous-répartiteurs en France!

3 - Satellite
satellite Pour profiter du haut débit, il ne suffit pas de souscrire un abonnement auprès d'un opérateur. Il faut aussi y avoir accés! En France, de nombreuses zones blanche n'offre pas l'accés au haut débit (renseignez vous sur www.hautdebit.gouv.fr). Dans ce cas, il ne reste plus qu'une seule solution: le satellite.

Deux types d'abonnements au fournisseur d'accès Internet par satellite correspondent à deux types d'accès: les transmissions unidirectionelles (idéales pour se lancer) et les transmissions bidirectionelles (le top mais beaucoup trops cher aujourd'hui).

Les transmissions unidirectionelles
Ces accès unidirectionels sont limités à la réception des données. Dans la pratique, vous surfez sur Internet via votre modem téléphonique habituel (modem RTC). Votre FAI par satellite surf à votre place, enregistre votre navigation (au format vidéo Mpeg-2) et vous renvoit les pages web demandées via le satellite et votre parabole. L'émission passe donc par le téléphone et la réception par le satellite.

Cette technique implique deux abonnements: un abonnement à un fournisseur d'accès Internet classique et un abonnement à fournisseur d'accès Internet par satellite. Attention: le premier FAI (le classique donc :-), doit être compatible avec un fournisseur par satellite (renseignez-vous auprès de votre fournisseur habituel...). Les forfaits varient de 10 à 30 € par mois, ce qui est plutôt bon marché vu les prix des offres bidirectionelles.

Quel équipement?: Pour profiter des offres unidirectionelles, il vous faut une antenne parabolique (60cm de diamètre avec une tête LNB - Low Noise Block - universelle - moins de 50 €), un module de réception satellite (Carte PCI à 200 € ou boitier externe à 300 €) et un ordinateur équipé d'un modem RTC (le classique modem V92 à 56 Kbps suffit).
Modem I-Sat
Module de réception satellite I-Sat (boitier externe)

Les transmissions bidirectionelles
émission et réception via le satellite, le rêve, mais il faut compter 2 000 € pour l'installation du matériel nécessaire. Et le forfait mensuel coûte un minimum de 115 €! Mais, vu le marché, les offres des opérateurs satellite (comme Eutelsat avec son satellite e-Bird) vont certainement devenir de plus en plus attractives.

FAI Satellite: netsystem.com - sat2way.com - Satonce.it - i-sat.fr

4 - CPL
CPL On retient sous l'appellation CPL (Courants Porteurs en Ligne) toute technologie qui vise à faire passer de l'information à bas ou haut débit sur les lignes électriques en utilisant des techniques de modulation avancées.

La technologie sur courants porteurs existe depuis longtemps, mais elle n'était utilisée qu'à bas débit pour des applications de télécommande de relais, éclairage public et domotique.

Principe de fonctionnement
En effectuant de la technique CPL à Haut Débit, il est possible de faire passer des données informatiques sur le réseau électrique, et ainsi étendre un réseau local existant ou partager un accès Internet existant via les prises électriques grâce à la mise en place de boîtiers spécifiques.

Le principe des CPL consiste à superposer au signal électrique de 50 Hz un autre signal à plus haute fréquence (bande 1,6 à 30 Mhz) et de faible énergie. Ce deuxième signal se propage sur l'installation électrique et peut être reçu et décodé à distance. Ainsi le signal CPL est reçu par tout récepteur CPL qui se trouve sur le même réseau électrique. Un coupleur inégré en entrée des récepteurs CPL élimine les composantes basse fréquence avant le traitement du signal.

Easy-Micro


Quel équipement?: Le routeur ADSL/Courant Porteur combine les fonctions de modem ADSL, routeur TCP/IP et passerelle pour réseaux courant porteur. En connectant votre ligne ADSL directement sur le boitier vous pourrez accéder à l'Internet rapide à partir de n'importe quelle prise électrique en combinant les produits. > Voir un comparatif entre 2 produits phares. Routeur CPL
Modem Routeur ADSL/CPL Elektra de LEA (environ 670 € HT)

Adaptateur Les adaptateurs réseau courant porteur permettent d'interconnecter votre matériel informatique pour partager vos ressources Internet, une imprimante ou accéder à votre réseau local. En connectant cet adaptateur sur n'importe quelle prise électrique 110V ou 220V bénéficiez du plus grand nombre de points d'accès et d'une sécurité optimale. Plus d'infos...

Ci-contre: Adaptateur CPL/Ethernet Netgear (59 €)

Easy-Micro


FAI ADSL FAI Câble FAI Satellite
aol.fr
cegetel.fr
club-internet.fr
adsl.free.fr
tele2.fr
9online.fr
Orange.fr
numericable.fr
avoirlafibre.com
netsystem.com
sat2way.com
i-sat.fr


Suivez les aventures des skippers aquitains sur EasyVoile.com
Flux RSS Easy-Micro - Abonnez-vous Easy-Micro [ François Bisch ]
Vendredi 22 novembre 2019 - Semaine 47 - Sainte Cécile (Demain: Saint Clément)
Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Stéphane Freiss (1960-59 ans), acteur français.
Haut de page Easy-Micro